Futu.re – Dmitry Glukhovsky

De quoi parle le livre :

Dans un futur lointain, l’humanité a mis au point un virus porteur du plus grand rêve de l’humanité : stopper le vieillissement. Dans cette société, l’humanité bénéficie alors d’une sorte d’immortalité. Pourtant la mort n’a pas été complètement supprimée pour autant. En plus d’accident, la principale cause de mortalité n’est autre qu’une loi, la loi du Choix. Sur une planète peuplée par plus de cent milliards d’êtres humains, cette loi est la seule barrière qui permette de maintenir un équilibre démographique en forçant l’un des parents à sacrifier sa vie contre la naissance d’un enfant. C’est du moins le choix qu’à fait l’Europe, seule nation à offrir l’immortalité à tous les citoyens. Dans ce futur aux allures paradisiaques vie Jan aussi appelé matricule 707. Jan n’est pas un individu comme les autres, il est membre de la Phalange, un groupe chargé par l’état de traquer les parents n’ayant pas déclaré la naissance de leur enfant afin de leur injecter l’accélérateur métabolique qui les condamnera dans un délais moyen de dix ans à la mort. Un jour, un sénateur lui propose un travail qui doit rester dans le plus grand secret : éliminer un activiste s’opposant au système en place sans trace ni témoin. S’il réussi c’est la promotion assurée et une chance de quitter l’enfer de la pauvreté. C’est alors que commence pour Jan la dernière mission de son ancienne vie.

Mon avis :

La fin est à la fois complètement imprévisible et pleine d’émotion mais cette émotion s’installe petit à petit avec l’évolution des personnages. D’ailleurs chaque personnage évolue et on ne peut pas se contenter de la première vision que l’on a d’eux. Et c’est l’une des grandes forces de ce livre et qui rend la fin d’autant plus belle. D’ailleurs, chacun est à la fois bon et mauvais. En fait, ils sont très nuancés et différents et vont avoir une influence sur le protagoniste en lui montrant un autre aspect du monde dans lequel il vit car évidement, ce roman étant une dystopie, le gouvernement est un gouvernement autoritaire. A ce titre on retrouve les thématiques classiques de la dystopie à savoir : une technologique qui détruit la partie « humaine » de chaque individu, un gouvernement autoritaire mettant en place des campagnes de propagande et de la surveillance, un protagoniste qui découvre l’envers du décors…L’auteur dans cet ouvrage pose aussi la question de l’éthique et de la morale. L’éthique car il questionne le bienfondé de la recherche scientifique par le biais du virus permettant d’arrêter le vieillissement et les implications que cette découverte va avoir sur le reste de la société. Quant à la morale, on peut se demander si les mesures prisent par Jan en temps qu’immortel sont de bonnes actions ou de mauvaises actions. Car si Jan participe à la survie de l’espèce humaine en protégeant l’équilibre démographique et la répartition des ressources, il œuvre aussi à la mise à mort programmée de personnes déviants du système. Pour répondre à ce genre de question l’auteur nous montre dans sa grandeur ainsi que ses aspects les plus sombres, le monde de ce futur dans lequel évolue le protagoniste. Pour cela nous allons suivre le voyage de 707 à travers l’Europe, voir par ses yeux les limites du système et entendre ce que les journalistes et politiques de ce monde peuvent nous raconter de la situation en dehors de l’Europe. En cela l’univers est extrêmement bien construit et détaillé ce qui donne le sentiment d’immersion fondamentale dans la lecture de ce genre d’œuvre. Et en parlant de l’immersion, que dire si ce n’est que l’on est entraîné dans l’univers de Glukhovsky dès les premières pages.

Habituellement je lis assez peu de science fiction, non pas parce que je n’aime pas mais parce que j’adore justement et que je suis souvent assez déçu, ce qui n’est évidemment pas le cas avec un tel livre.

Notes : 10/10

Avril 2019 (première édition en Septembre 2013), 945 pages, Édition le livre de poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :